Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 22 mars 2017 à 21h

Les 22 d'Anères | CATCH LITTERAIRE | Remue-Méninges

document au format PDF:

Pour la 3ème année consécutive, l'EISPI (Ecole Internationale Supérieure de Poésie Intercontemporaine) viendra le 22 mars nous présenter son catch littéraire.
Mais au fait, c'est quoi ? Le Catch Littéraire, c'est un affrontement entre deux athlètes du verbe qui improvisent chacun un texte sur leur ordinateur devant un public ; les deux textes sont retransmis sur écran géant. Le public assiste en direct à l'écriture, intervient sur l'écriture à différents moments du match et décide par ses cris et ses huées du texte du vainqueur à la fin de la rencontre.

Le temps d'écriture de chaque manche est de 10 minutes. Les catcheurs littéraires ont d'abord une minute complètement libre pour commencer leur texte. Au bout de cette minute l'arbitre fait tirer au sort 2 cartes contraintes et le public vote ensuite pour celle de son choix. Une manche de 3 minutes sous contrainte débute alors. Quand le temps est écoulé, les catcheurs suspendent l'écriture. Deux autres manches de 3 minutes suivent avec, à chaque fois, une nouvelle contrainte.
À tout moment de la partie les catcheurs littéraires peuvent user d'un de leurs 3 super-pouvoirs (tiré au sort en début de rencontre) sur leur adversaire en criant CHIASME ou ZEUGME. Ce pouvoir n'est utilisable qu'une fois au cours de la partie.
Le « Catch Littéraire » de l'EISPI, créé en janvier 2013, est une adaptation libre du championnat d'improvisation littéraire « Lucha Libro » qui s'éveilla au Pérou, une idée originale de notre cher ami Christopher Vasquez. http://www.luchalibro.pe/
Le catch littéraire débutera vers 21h00 et sera précédé d'un repas vers 20h00. On vous attend nombreux.


Organisée par Remue-Méninges dans le cadre des "22 à Anères".
Participation libre (merci de penser au cochon)
Possibilité de repas au café du village avant le concert (vers 21h30)

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir