thème : Résister incomplet
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 24 mars 2017 (heure non définie)

Réunion citoyenne d’information | Le Linky en Question

Heure et lieu non communiqués

Le Collectif "Le Linky en Question" organise une nouvelle réunion citoyenne d'information et vous convie à y assister le 24 mars à Figarol.

Linky - Demande d'une délibération contre les compteurs communicants au conseil municipal de chaque commune

Enedis, ex-ERDF , généralise actuellement l'installation de 35 millions de compteurs com-municants LINKY en remplacement des compteurs actuels qui fonctionnent très bien. Cette technologie suscite de plus en plus d'inquiétudes légitimes dans la population. Depuis mars 2016, des communes expriment par délibération leur opposition au déploiement de ce compteur sur leur territoire (328 communes minimum au 06/03/2017).


Les raisons en sont notamment :

  • Hausse de nos factures d'électricité pour compenser le coût de mise en place de minimum 5 milliards d'euros. Augmentation de la consommation facturée (changement d'unité : kWh en kVAh), et de l'abonnement pour les foyers dont la puissance souscrite va devenir insuffisante (compteur plus sensible et intransigeant au dépassement de puissance).
    Ces 5 Mrd€ pourraient être investis autrement dans la politique énergétique.
  • Intrusion dans la sphère privée , avec la possibilité technologique de surveillance, de prise en main et de contrôle à distance, y compris de l'interruption du courant. Commercialisation prévue de nos données de consommation avec l'accord du client, mais qui peut garantir que l'on tiendra compte de notre consentement en toutes circonstances, et surtout que nous ne soyons pas victimes de piratage.
  • Provocation d'incendies accidentels rares mais réels et perturbation des installations domestiques révélés par de nombreux témoignages. Des pannes et dysfonctionnements, à répétition, d'appareils électriques ont aussi été signalés, après l'installation de Linky.
  • Impacts sur notre santé . Les radiofréquences CPL (par ondes porteuses) du Linky sont officiellement classées « potentiellement cancérigènes » par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Elles sont véhiculées dans l'installation électrique existante, et peuvent rayonner en permanence dans tout l'habitat. Des émetteurs hautes-fréquences, eux aussi potentiellement cancérigènes, sont intégrés aux transformateurs de chaque quartier.
  • Les risques techniques et sanitaires liés aux Champs Electromagnétiques sont exclus de nos contrats par Enedis et par nos assurances.
  • Conçu en 2006 et déjà obsolète . Considérant l'évolution des technologies liées à l'électronique et la numérisation des données, Linky devra être sous peu renouvelé.
  • Conséquence sur l'emploi : suppression de personnel, perte de cotisations sociales.
  • Installations prévues de 2 autres compteurs communicants (eau et gaz) , fonctionnant aussi en hautes-fréquences, avec chacun leur antenne relais associée, augmentant d'autant plus le niveau de champ électromagnétique global dans les lieux de vie.
    Les mairies sont responsables de notre bien-être. Elles doivent nous représenter, maintenir la sécurité, la salubrité publique ainsi que faire respecter le principe de précaution énoncé dans la Charte de l'environnement inscrite dans la Constitution française en 2005.

    Nous les appelons à agir pour notre protection contre les dangers potentiels de ces compteurs en se prononçant par délibération sur leur refus.

    Une soirée d'information se tiendra à la salle polyvalente de FIGAROL, le vendredi 24 mars 2017 à 20H30.

Pour plus d'infos :

www.santepublique-editions.fr

www.robindestoits.org

antennes31.org

www.next-up.org

refus.linky.gazpar.free.fr

www.poal.fr

www.priartem.fr

Le collectif Linky en Question

Pour nous contacter : linky.exnon@outlook.exfr

Collectif "Linky en question" Aspet 31160

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir