Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 15 mars 2018 à 14h

Procès de Fabien - Rendu de la décision !

Refus du fichage ADN, en avant pour la relaxe !

Le 1er mars dernier, Fabien, militant libertaire, comparaissait au Tribunal de Grande Instance de Saint Gaudens pour refus du fichage ADN. Dehors, ils étaient une bonne centaine devant le tribunal à afficher leur soutien à Fabien, poursuivi pour refus du prélèvement ADN. Militants politiques, syndicalistes, anarchistes, individus, membres de collectifs, faucheurs volontaires et bien d'autres présents par solidarité. En face, une dizaine de flics s'assurant que la bouffe de soutien ne se transforme pas en émeute totale !...

Dès 14h, Fabien est appelé à la barre afin de justifier son refus d'être placé dans le Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques (FNAEG). La parole est fréquemment coupée, mais des convictions parviennent à se frayer un chemin jusqu'aux oreilles des juges. A son tour la procureur ne demandera pas de peine, laissant aux juges le soin de décider. L'argumentaire reste peu convaincant, hésitant, peinant à défendre un droit français en berne, condamné sur ce point en juin 2017 par la Cour Européenne des Droits de l'Homme.
L'avocat de Fabien, confiant, assène sa plaidoirie. En effet ce procès est bien politique, le fichage est un débat de société et il convient d'en discuter ici et maintenant. Critique, entre autres, de la durée excessive de conservation des profils ADN (40 ans), de l'impossibilité d'effacement des fiches, de l'automatisation prochaine de la justice, des atteintes à la vie privée, etc... Et l'homme ajoute pour conclure, "une chose n'est pas juste parce qu'elle est loi mais elle doit être loi parce qu'elle est juste", dixit Montesquieu !

Au final, le délibéré sera rendu le 15 mars prochain. Les juges décideront-ils de relaxer le militant sur la base des réquisitions de la Cour Européenne des Droits de l'Homme ou choisiront-ils de suivre le parquet de Toulouse en condamnant malgré tout ?...

Quoi qu'il en soit, rendez-vous pour qui peut le 15 mars à 14h devant le Tribunal de Grande Instance de Saint-Gaudens afin de soutenir Fabien et de décider ensemble des suites de la solidarité. Quoi que décident les juges, la lutte continue !"

Contact : col.resistances.comminges[at]laposte.net

Source : message reçu le 5 mars 23h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir